Misc

Quels sont les symptômes de la dysplasie corticale?

Quels sont les symptômes de la dysplasie corticale?



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

La maladie du cerveau appelée dysplasie corticale est une anomalie congénitale à la naissance qui résulte d'un développement cérébral anormal chez le fœtus. Étant donné que la dysplasie corticale ne se comporte pas de la même manière pour tous les enfants, un médecin élaborera un plan de traitement personnalisé dans chaque cas. Pour diagnostiquer la maladie, les médecins procéderont à un examen neurologique et à des tests d'imagerie tels qu'une IRM, une tomodensitométrie et un électroencéphalogramme.

Caractéristiques

Une affection congénitale est une affection qui affecte un enfant pendant qu'il est encore dans le ventre de sa mère et après sa naissance. La dysplasie corticale est une de ces conditions. Lors du développement normal du cerveau, des cellules du cerveau, appelées neurones, se forment au cœur du cerveau, puis migrent vers les couches externes du cerveau à mesure que celles-ci se développent plus tard dans la grossesse. En cas de dysplasie corticale, les neurones peuvent ne pas migrer au bon endroit au cours du développement, ce qui provoque une certaine déformation dans les couches du cerveau. Dans certains cas, les couches ne se développent pas complètement.

Effets

Les symptômes épileptiques sont le symptôme le plus courant de la dysplasie corticale. Les crises se reproduisent normalement avec une fréquence et une gravité variables selon les enfants. Si les crises convulsives de l'enfant sont associées à une dysplasie corticale, les épisodes commenceront peu de temps après la naissance de l'enfant. Si les crises commencent plus tard dans la vie, les épisodes ne sont pas dus à une dysplasie corticale. Les enfants atteints de dysplasie corticale peuvent également présenter d'autres symptômes, notamment une tête anormalement grosse, des réflexes lents dans n'importe quelle partie du corps et une maladresse en marchant. Ils peuvent souffrir de troubles psychologiques, notamment de retard mental ou de comportements anormalement agressifs ou spontanés. Ils peuvent avoir du mal à apprendre à parler.

Prévention / Solution

Le traitement des symptômes de dysplasie corticale diffère selon la gravité de la maladie et la santé physique générale de l'enfant. Dans certains cas, un enfant souffrant de dysplasie corticale peut avoir besoin uniquement de médicaments anti-épileptiques pour aider à prévenir les crises. Dans les cas plus graves, les médecins peuvent déterminer que le meilleur traitement consiste à enlever la partie endommagée du cerveau. Enlever une partie du cerveau est une procédure dangereuse qui donne des résultats imprévisibles. Les médecins n’auront recours à la chirurgie que s’ils sont convaincus qu’aucun autre traitement n’est disponible.

Considérations

Pour la plupart, l'apparition des symptômes de la dysplasie corticale est aléatoire. Les médecins ne sont pas en mesure d'identifier un facteur de risque qui pourrait potentiellement augmenter les chances qu'un enfant naisse avec cette maladie. Dans certains cas, il se peut que la dysplasie corticale soit présente dans la constitution génétique d’un membre de la famille en particulier, mais il n’existe pas encore de lien précis entre la génétique et la maladie.

Idées fausses

Certains symptômes de la dysplasie corticale peuvent être similaires à ceux de l'épilepsie, mais ils ne sont pas la même maladie. La dysplasie coritale est l’une des causes possibles de l’épilepsie, mais ce n’est pas la seule. L'épilepsie peut entraîner de nombreuses affections, notamment des lésions cérébrales consécutives à un accident, à l'alcoolisme ou à la toxicomanie. L'épilepsie n'est pas nécessairement une affection congénitale - comme elle peut se manifester à tout moment de la vie -, alors que la dysplasie corticale commence lorsque l'enfant se développe encore dans l'utérus.